Hausser.ch

Vendée Globe 2004 : Cela bastonne pour Temenos et ses 3 comparses

mercredi 29 décembre 2004.

Cette information a été créée le 29 décembre 2004

modifiée le 30 déc. 2004

Le "logo" de cette brève : des grumeaux qui sentent bon, selon l’auteur de cet exploit et de la photo !!!  ;o)

L’autre : c’est pas non plus peut-être que préparée à ce moment là l’omelette aurait été sans grumeau.

Blague à part cela doit sacrément secouer et je me sens mieux derrière mon clavier à médire que dans la gonfle à souffrir


Le kelp : de la m... quand c’est pris dans le safran ou la quille !

Dominique Wavre comme 19 autres skippers ont pris la mer le 7 novembre à 13h02. Ils sont à ce jours encore 16 en course. Les 4 abandons le sont heureusement pour des raisons matérielles ; les marins sont certes dépités, mais en bonne santé. Il y en a quelques uns en course qui souffrent, qui se demandent s’il faut poursuivre vu les avaries et les risques qu’ils encourent à traverser le Pacifique.

Une centaine de jours en mer, ils seront. Un peu moins (moins de 93 jours pour "battre" le précédent record), un peu plus quelle importance finalement... car c’est d’abord une grande aventure ...

Vendée Globe 2004-2005Connection au site officiel

Après 33 jours de mer, trois abandons. Après Hervé Laurent (UUDS) Alex Thomson (Hugo Boss), c’est Norbert Sedlacek (Brother) qui a fait part officiellement de son abandon le 9 décembre 2004. Roland Jourdain (Sill et Veolia) a officiellement annoncé son abandon le 20 décembre à 10h00 ; après 39 jours, c’est le 4e bateau qui quitte la course.

La course se poursuit avec sa succession de dépressions et d’avaries, mais pour les premiers quelques surprises météo qui les ralenti sérieusement depuis quelques jours, avec en plus un champs de glace à traverser (icebergs, growlers et glaçons). Les "joies" du Grand Sud sont au rendez-vous.

Dominique Wavre (Temenos) toujours 5e, est dans la tourmente depuis quelques heures, il attend la suite de pied ferme : « Tout est bien amarré à bord, il y a déjà une bonne trentaine de noeuds établie, la mer se creuse, et je suis content de voir le jour se lever, la nuit a été très noire et froide. Même si la visibilité n´a rien d´exceptionnel, le contrôle visuel des glaces et les manœuvres sont plus faciles de jour. Le bateau marche à 18 noeuds. Les fichiers annoncent 40 nœuds, ce qui dans les faits, risque de se traduire par des rafales de 50 nœuds. Je continue à faire un peu de Nord mais sans plus. Le coup de vent nous rattrape en faisant du nord-est. Il n´y a donc pas vraiment moyen de le contourner. Le but est de faire de la vitesse afin de retarder au maximum le moment où la dépression va nous passer dessus. »

A l’avant, Jean Le Cam (Bonduelle) revient à ses premières estimations et pense doubler le Cap Horn aux alentours du 3 janvier 2005. « Les vents sont très variables. C’est étonnant. Cela varie de 10 nœuds en force, et ça oscille de 20° en direction ! La mer aussi varie très vite. En deux trois heures de temps, la mer change totalement. Il y a une douzaine d’heures, c’était impeccable, il y a six heures, c’était pourri, et maintenant c’est mieux. »

A l’arrière de la flotte, la course se poursuit avec acharnement, avec joies et souffrance. Karen Leibovici (Benefic) a déclaré qu’elle souffrait terriblement de son dos et qu’elle ne fonctionnerait plus qu’à 40% de ses capacités. Patrice Carpentier (VM Matériaux) s’est arrêté en Tasmanie pour réparer. Marc Thiercelin (Pro Form) s’abritera dans quelques heures (probablement le 31 au matin) en Nouvelle Zélande aussi pour réparer, mais il semble un peu pessimiste pour y arriver sans aide. Conrad Humphreys (Hellomoto) est en 11e position, il était 17e et dernier en course lors de son redépart après réparation en Afrique du Sud. Les autres ne semblent pas trop vexés par ces dépassements considérés comme ’normaux’ pour un bateau plus rapide que le leur.

La carte officielle de la course est mise à jour 4 fois par jour

Tememos et les autres après 52 jours et 6 heures

L’Indien et le Pacifique encore
Cliquez sur l’image pour zoomer sur la flotte.
Image réalisée à partir des classements publiés sur le site officiel

Le site de la course du Conseil général de la Vendée

Les prévisions sur le site officiel

Météo France assistance Vendée Globe

La météo dans l’Antarctique


Le site de Dominique


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 145409

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License