Hausser.ch

PhotoS2

dimanche 8 octobre 2006

Back to Projet CyberEdu au Mali , CyberEdu au Mali : Photos


- un diaporama d’images un peu en vrac est disponible ici
- Avant le début de la formation (entre le 27 juillet et le 3 septembre 2006) PhotoS1
- La deuxième semaine de formation informatique (du 11 au 15 septembre 2006) PhotoS3
- La première semaine de formation pédagogique (du 18 au 23 septembre 2006) PhotoS4
- Equiper les cyber espaces dans les groupes scolaires de Bamako (du 24 au 29 septembre 2006) PhotoS5
- La deuxième semaine de formation pédagogique (du 25 au 29 septembre 2006) PhotoS6
- Installation à Mamadou Konaté et visite informelle le 4 octobre 2006 du ministre de la communication PhotoS7


La première semaine de formation informatique
(du 4 au 9 septembre 2006)

L’équipe de formation

Ca y est, le grand jour est arrivé, c’est le premier jour de formation. L’équipe est enfin au complet et cela depuis 4h00 ce lundi matin 4 septembre, avec l’arrivée d’Arturo, resté bloqué à Casablanca - son avion en provenance de Madrid ayant attéri 5 minutes après le départ de celui pour Bamako. Arrivé en pleine forme, mais sans bagages. Stéphane arrivé 24h plus tôt espérait sa valise avec cet avion. Raté, les 2 lascars ne verront leurs bagages que le mardi en fin de matinée.

Le départ de la maison a lieu peu avant 7h00, afin d’éviter dans la mesure du possible les bouchons matinaux.

La formation débute par les salutations de bienvenue par Iam Mamadou Diallo, conseiller technique auprès du ministre de la communication et des nouvelles technologie et co-président du comité technique du projet Cyber_Edu. Suivi par une introduction par le rédacteur de cette page (La présentation est disponible ici (750 kB en pdf.

Et c’est parti pour un marathon de 15 jours afin de remplir les objectifs et de permettre aux maximum de participants d’être à même de gérer un minimum un réseau local. Ce qui semble en fin de la première journée un objectif presque certainement inaccessible.

- Le professeur Arturo Montejo Raéz

fidèle à lui-même, enthousiaste, généreux et bien entendu hyper compétent ; un vrai bonheur que de suivre ses cours.

- Samuel Carrupt

qui durant les 7 semaines précédent cette formation a préparé et vérifié l’ensemble des éléments techniques visant à une installation sans erreur des réseaux locaux. Son engagement et sa compétence sont grandement responsables de la réussite de ce périlleux exercice.

- Stéphane Lattion

Il le répète à qui veut l’entendre qu’il vit une toute nouvelle expérience, mais son expérience dans le domaine technologique et de la formation des adultes est des plus utiles pour ne pas se retrouver avec un groupe totalement largué face à une formation exigeante.

- Cheik Oumar Sagara

Cheik Oumar possède une expérience pédagogique hors pair et une connaissance parfaite du terrain, un apport des plus bénéfiques et une forme de garantie pour un suivi du projet sous la forme d’une personne ressource disponible.

Les apprenants

Elles et ils sont 42. Enseignant-e-s au niveau obligatoire, coordinatrices et coordinateurs au niveau des CAP (centre d’animation pédagogique), académies d’enseignement, ministère de l’éducation nationale et techniciens informatiques de l’AGETIC. Un expérience informatique des plus variées, puisque près d’un quart n’a jamais vu un ordinateur de prêt, une moitié une expérience limitée à une initiation à un usage plus ou moins régulier. Ils 5 ou 6 à utiliser l’informatique au quotidien et à agir à un niveau plus technique.

A l’écoute du programme de formation et des objectifs à atteindre au bout des deux semaines, ce n’est pas franchement le bonheur qui éclaira leurs visages !

Mais ...

- 

- 

- 

- 

- 

Les premiers pas

- 

En 5 jours...

Mais...

Presqu’incroyable, la réalité dépassant la réalité. En une semaine, grâce au dynamisme de Arturo, grâce à son charisme, grâce à sa générosité à partager ses connaissances, ce sont dix réseaux locaux fonctionnels qui sont installés dans la salle de classe (voir les objectifs atteints .jpg]). Ce qui signifie 42 postes de travail connectés à par groupe de 4 ou 5 à 10 serveurs - pilotables à distance comme le confirment les deux images ci-dessous.

Ajoutons l’appui sans faille de Samuel et de Stéphane, sans qui les lignes de commandes n’auraient pas toujours eu les effets désirés.

- le dos du serveur avec la connexion électrique et les connexions aux réseaux (internet et réseau local)

- l’écran d’un poste de travail avec une fenêtre terminal ouverte pour le pilotage du serveur

Pour ne pas perdre de temps

- repas sur le pouce

En dehors de la salle de cours

- Arturo joue au foot avec les jeunes du quartier devant notre maison à Djélibougou

- Le trafic automobile à Bamako

- Les impôts, un bienfait : un message universel


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1497 / 145501

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Connect Africa   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License