Hausser.ch

Mon engagement politique

Ce que je souhaite réaliser au Grand-Conseil
lundi 1er août 2005 par Lydia Schneider Hausser

Le travail parlementaire est un travail de longue haleine. Les résultats positifs sont difficiles à réaliser sans obtenir de majorité. La logique du compromis est « hélas » la voie étroite qui nous est laissée, surtout si nous ne sommes pas majoritaire.

Le programme du parti socialiste (ici dans sa version complète et là dans sa version par thème/chapitre) reprend la totalité des priorités des Socialistes genevois pour la législature 2005-2009.

Dans cet article, je ne reprends que les thèmes sur lesquels je souhaite m’engager activement.

La décennie qui est devant nous est une décennie qui sera intimement liée à la notion d’écologie et de développement durable. Que cela soit en terme d’environnement et de sauvegarde de notre planète ou que cela soit en terme d’écologie humaine - population, richesses, organisation politique.

Sans perdre de vue ce postulat fondamental, je privilégierai, si je suis élue en octobre 2005 au Grand-Conseil :

- Maintien et renforcement du rôle de l’Etat qui garantit des droits égaux pour chacun indépendamment de la fortune ou de la rentabilité.

- Maintien d’une sécurité sociale respectueuse de la personne et de sa qualité de vie.
Le système de politique sociale né du développement de l’industrie dans les pays occidentaux (santé, chômage, AVS-AI, rente de veuf/veuve, rente d’orphelin, perte de gain,aide sociale) doit être à tout prix maintenu pour éviter que le fossé ne se creuse encore plus entre les personnes qui détiennent les richesses et les autres dans les domaines des besoins fondamentaux de vie.

- Formation et intégration des jeunes dans la société : être attentif à offrir un système scolaire et de formation qui a pour but d’intégrer et de valoriser la place de chaque jeune dans notre collectivité :
— favoriser une scolarité publique de qualité, tant la formation gymnasiale que la formation professionnelle et en particulier les apprentissages,
— favoriser des structures permettant à des jeunes ayant été « en rupture » ou ayant fait une expérience de vie différente que la formation" à pouvoir rejoindre le monde professionnel ou de la formation,
— favoriser des projets ou structures permettant à des jeunes d’établir des liens, d’apprendre l’appartenance à une collectivité (maisons de quartiers, camps de vacances, ateliers de bricolages, lieux de rencontres, aide au démarrage de mini-projets,etc).

En tant que parti politique ou plus globalement élus politiques, nous nous devons de participer à la grande mutation de nos pays régi par un système capitaliste ( marché du travail et de l’emploi, marché des capitaux) axé actuellement sur un mode néo-libéral.

Les capitaux ne connaissent plus de frontières politiques, éthiques. Les besoins de rendement mettent à l’arrière plan beaucoup de droits fondamentaux dans les pays actuellement producteurs de bien de consommation (Sud de l’Espagne, Chine, Asie, Afrique).

Les Socialistes ne sont pas prêts à revenir à un mode de fonctionnement et de vie féodal ?

Alors osons imaginer ensemble autre chose et défendre l’héritage positif que nous avons encore du passé.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1511 / 152501

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site VOTEZ SOCIALISTE  Suivre la vie du site Lydia Schneider Hausser au Grand Conseil   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License