Hausser.ch

Les démocrate chrétiens mènent une politique de droite

vendredi 4 juillet 2003

La politique menée par les démocrates-chrétiens suisses lors de la dernière législature est une politique de droite et pratiquement plus rien ne les différencie des radicaux et de l’extrême droite de l’union démocratique du centre. On ne retrouve même plus un semblant de politique sociale et en faveur des familles.

Les socialistes ont décidé de se distancier du PDC, son action démontrant que ce parti n’est pas plus fréquentable que le PRD ou l’UDC.

Ces dernières semaines, les Socialistes ont clairement laissé entendre qu’ils ne s’engageraient plus forcément en faveur du maintien des deux sièges démocrates-chrétiens au Conseil fédéral à l’issue du scrutin de cet automne. Un tabou est ainsi brisé et les deux conseillers fédéraux de cette formation savent désormais que le Parti socialiste ne leur accorde plus aucune confiance et ne leur garantit plus aucun soutien a priori pour leur réelection au Conseil fédéral.

Aux Chambres fédérales les représentants du PDC ont complétement viré leur cuti et pris un virage à droite. Ils ne votent plus que fort rarement comme les socialistes. Et un PDC qui vote avec la droite sur des questions aussi
essentielles que la politique économique, sociale et fiscale ne doit pas pouvoir compter sur les voix socialistes lorsqu’il s’agit d’élire des personnes (vous trouverez quelques exemples concrets ci-après).

Avec le refus d’une reconduction presqu’automatique ces dernières années des conseillers fédéraux du PDC, le PS veut :

- Mettre sous pression cette formation, afin qu’elle change à nouveau son fusil d’épaule et vote à nouveqau régulièrement les propositions socialistes, en particulier sur les dossiers sociaux et écologiques, afin de construire des majorités en faveur de l’ensemble de la population de ce pays.

- Dans la perspective du 19 octobre 2003, les électrices et les électeurs doivent savoir qu’une ligne de démarcation sépare clairement le PS du bloc bourgeois qui inclut aujourd’hui toutes les formations y compris la droite populiste. Sur les questions centrales et de politique économique, les différences entre le PRD, l’UDC et le PDC sont devenues pratiquement insignifiantes.

- Il n’y aucune raison pour le PDC d’agir comme si ses deux sièges au Conseil fédéral étaient garantis. Il n’y a pas de « coalition de la raison » qui ferait face à l’extrême droite. Bien contraire, aujourd’hui il y a une seule force d’opposition et de proposition face à une droite favorable au démentèlement des quelques acquis sociaux et c’est le Parti socialiste


Quelques exemples du rapprochement des démocrates chrétiens avec les deux autres partis bourgeois constatés lors de la dernière session des Chambres fédérales :

- Le PDC s’est beaucoup dépensé dans le cadre du débat sur le paquet fiscal et s’estime plutôt fier du résultat. Il faut néanmoins rappeler
qu’il s’agit ni plus ni moins que de cadeaux fiscaux qui ne profiteront qu’à la minorité des plus aisé-e-s. Ainsi les 7% les plus riches de la population ont obtenu un rabais d’impôt de quelque 3’000 francs tandis que les 93% restants n’économiseront qu’environ 100 francs. En contrepartie, les prestations de l’Etat seront
massivement réduites. Pour le PS, le parti qui soutient un tel paquet ne peut s’affubler du terme social.

- Au Conseil des Etats, le PDC s’est opposé à chaque intervention en faveur d’une flexibilisation de l’âge de la retraite.

- Le PDC a contribué à l’introduction de la réduction des prestations de l’assurance-chômage.

- Dans le cadre de la révision de la LAMal, le PDC a pratiquement toujours voté contre les propositions du PS

- Le Conseiller fédéral Joseph Deiss s’est surtout signalé par des discours creux et une inaction inquiétante tandis que sa collègue Ruth
Metzler est aux ordres de la frange la plus droitière du Parlement sur toutes les questions économiques et sociales.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1527 / 151239

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site VOTEZ SOCIALISTE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License