Hausser.ch
> CHARB N’AIME PAS LES GENS

L’OPA de la droite sur le politiquement incorrect

dimanche 19 février 2006 par Charb

La droite a bien compris que les formules : « il est normal que le plus gros bouffe le plus petit » et « malheur aux faibles », qui traduisent son projet de société, font peur à une partie de l’électorat. C’est pourquoi la droite s’est emparée du concept de « libéralisme », qui était, avant le hold‑up sémantique, associé à la pensée de gauche. La liberté, c’est désormais pour le plus grand nombre la liberté de crever comme bon lui semble. De même, la démocratie est devenue en Occident l’autre façon de nommer la dictature du capital.

La droite n’a pas fini de dépouiller la gauche de son vocabulaire. « Politiquement incorrect » : c’est comme ça qu’il y a encore peu la droite qualifiait le propos qui contredisait les idées dominantes les plus convenues, les plus rétrogrades. On se souvient de l’époque où il était politiquement incorrect de se prononcer pour l’avortement ou le divorce. Le « politiquement incorrect », c’était tout ce qui donnait envie de vomir aux notables et aux notaires. Se revendiquer homosexuel était « politiquement incorrect ».

Comment une certaine frange de la droite la plus conservatrice réussit‑elle à se revendiquer « politiquement incorrecte » sans faire exploser tout le monde de rire ? Essentiellement en faisant croire que les idées libérales d’hier sont devenues les idées dominantes d’aujourd’hui. Le conservateur devient rebelle, contre l’ordre établi, si l’ordre établi est libéral (libéral dans le vrai sens du terme). Tout le jeu de la droite « politiquement incorrecte » est de faire croire, par exemple, qu’on ne peut plus se moquer de l’homosexualité parce que les pédés sont au pouvoir. D’opprimés, les homosexuels seraient devenus des oppresseurs. Les humoristes réactionnaires, qui ne se privent pas de faire des blagues sur l’homosexualité de Delanoë, s’autoproclament politiquement incorrects parce que le maire de Paris est un homme de pouvoir. Delanoë représente le « gay power », il serait la preuve que les homosexuels ne sont plus ostracisés, donc feu à volonté sur les pédés !

Il est en train de se passer la même chose avec Ségolène Royal, candidate potentielle à la présidentielle. Attendons-nous à un déluge de blagues de beaufs sur les femmes ‑ disons, les femelles ‑, dont il serait légitime de se moquer puisqu’une de leurs représentantes va peut-être accéder aux fonctions les plus hautes. Les comiques de droite ne se moqueront jamais du néant politique que représentent pourtant les idées de Royal, ce serait la considérer comme un être humain plutôt que comme une femme. Pas drôle. Hollande, première dame de France, ça, ça va faire rire !

Il se trouve que Delanoë et Royal ne sont représentatifs ni des homosexuels, ni des femmes. Delanoë et Royal sont deux exceptions. La majorité des pédés et des femmes continuent dans la vie de tous les jours à être traités comme des citoyens de seconde zone. Un type qui se revendique comme étant politiquement incorrect avant de sortir un discours homophobe ou sexiste est très souvent une merde fasciste. Le label « politiquement incorrect » n’est là le plus souvent que pour justifier les attaques verbales de la droite contre les plus faibles.

Les chômeurs sont des feignants, les fonctionnaires sont des privilégiés, les grévistes sont des preneurs d’otages, les Palestiniens sont des terroristes, les banlieusards sont des islamistes, les colonisés sont des veinards, etc. Ce n’est pas politiquement correct de le dire, se vantent les amis de Sarkozy. Ceux qui contestent sont des pisse-froid, des curés, des censeurs, des coincés du cul, des... politiquement corrects. Politiquement correct : l’insulte suprême qui cloue le bec de celui à qui on l’adresse.

in Charlie Hebdo n° 709 du mercredi 1er février 2006


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1250 / 151239

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site VOTEZ SOCIALISTE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License