Hausser.ch

Coup de gueule !

mardi 30 mai 2006.

Appel à candidature pour l’ensemble des commissions du parti
En réponse à l’annonce parue dans le Post Scriptum n° 18 du 26 mai 2006, p2, bulletin interne du parti socialiste genevois

L’annonce citée en titre parue dans le dernier Post-Scriptum est choquante.

  1. Un appel général à candidature ne s’appuie sur aucune disposition statutaire, ni à ma connaissance d’une décision formelle d’une AG, seule éventuellementhabilitée à prendre ce type de décision.
  2. Si il est raisonnable de valider une présidence au comité directeur, cette procédure ne s’appuie pas non plus sur une disposition statutaire. Les statuts précisant seulement que la création d’une commission relève de l’AG ou du CD (art. 18 al. 2)
  3. L’engagement militant est particulièrement difficile à mobiliser, il est donc particulièrement désagréable de lire cet appel, qui n’a été précédé d’aucune information préalable (contrairement à ce que laisse accroire le message du 1er vice-président adressé aux présidents postérieurement à la publication de l’annonce).
  4. Personnellement je considère cette annonce comme une remise en cause de mon engagement et de mes capacités à répondre correctement aux sollicitations sous forme de mandat de la direction.
  5. Si tel devait être le cas, je prierais la direction d’étayer ses griefs (je ne considère pas comme valide une appréciation négative du contenu politique des propositions soumises à la direction, celle-ci étant parfaitement apte à modifier l’orientation d’une proposition, même sans en avertir préalablement les intéressés (voir à ce sujet, la discussion sur le pavé décrivant le programme économique du PSS).
  6. Une prise de contact personnalisée pour connaître les intentions de chacune et chacun aurait permis de clarifier la situation des unes et des autres. Il est en effet connu de toutes et tous que certains d’entre nous se verraient volontiers remplacé - ils le font même publiquement savoir depuis de nombreuses années.
  7. En conséquence, je ne me considère pas à ce jour comme démissionnaire et je ne vois aucune raison de reposer ma candidature à la fonction de président de la ComEcoEmFin.
  8. Il est bien entendu que si la direction ne souhaite plus me voir m’occuper de l’animation de cette commission, que j’y renoncerais sans autre, ayant suffisamment de centres d’intérêts pour ne pas vraiment m’ennuyer dans la vie de tous les jours.

Dominique Hausser
président de la ComEcoEmFin, représentant du PSG à la CoCo du PSS et membre du CD

PS. La demande de publication de cette lettre dans PostScriptum a été refusée !!!


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 152501

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License